Bien choisir : Quel matelas pour bien dormir ?

Une bonne literie contribue à un sommeil de qualité. Oui, mais quel matelas choisir ? Ferme ou souple ? Avec ou sans ressorts ? Quelques conseils pour ne pas vous tromper.


Sachant que nous passons en moyenne un tiers de vie au lit, cela vaut le coup d’avoir une literie de qualité.

Dans quels cas choisir un matelas ferme ou souple ?

Les appellations “ferme” ou “souple” ne correspondent à aucune norme. Globalement, le Dr François Duforez, médecin du sommeil et du sport, conseille :

  • un matelas plutôt ferme pour les personnes ayant une forte corpulence ;
  • un matelas pas trop ferme pour les personnes qui souffrent de maux de dos. Un matelas trop ferme risque d’accentuer la douleur en créant des pressions au niveau des points de contact du corps avec le matelas ;
  • un matelas plutôt souple pour les personnes minces afin de soutenir toutes les parties du corps. Sans que la colonne vertébrale ne s’enfonce dans le matelas.

Latex, mousse, mémoire de forme ou ressorts ?

  • En latex, les matelas présentent la meilleure aération et sont adaptés aux personnes qui transpirent beaucoup.
  • Avec des ressorts – les plus courants étant ensachés – les matelas permettent une meilleure indépendance de couchage.
  • En mousse, notamment à “mémoire de forme”, ils conviennent à ceux qui souffrent de maux de dos, car ils s’adaptent mieux à la silhouette, diminuent les pressions au niveau des zones de contact entre le corps et le matelas, et donc les gênes.

  • Privilégier une densité minimale de 28 kg/m³. En dessous de ce seuil, le risque est de s’enfoncer dans le matelas au bout de quelques mois et de sentir les lattes ou les ressorts du sommier chaque fois que l’on se retourne !
  • L’épaisseur intervient peu dans les critères de choix : « La majorité des matelas ont une épaisseur de 20 à 30 cm, ce qui est tout à fait convenable, dit Gérard Delautre, président de l’Association pour la literie et de l’Union française de la literie. Au-dessus, il n’y a pas de bénéfice, c’est surtout une considération esthétique. » Et un matelas plus épais sera difficile à retourner.

Essayez le matelas avant de l'acheter !

Restez-y cinq à dix minutes en changeant de position. C’est le meilleur moyen de se faire une idée.

« Profitez-en pour faire un test : si vous arrivez à passer la main entre les reins et le matelas, le matelas est trop ferme. Si le coude s’enfonce lorsqu’il est en appui, il est trop souple », conseille Gérard Delautre.

Faut-il acheter un matelas avec une face été et une face hiver ?

« Les faces hiver en laine, par exemple, donnent une bonne sensation de chaleur, et les faces été en coton, une sensation de fraîcheur, précise Gérard Delautre. Mais il important de vérifier sur la fiche descriptive que les deux faces sont composées de deux matières différentes car ce n’est pas toujours le cas ! »

Quelle taille de matelas préférer pour mieux dormir ?

  • Une largeur de 140 cm laissera tout l’espace dont les personnes seules ont besoin.
  • À deux, privilégier un matelas d’au moins 160 cm de largeur. Cela évite d’être réveillé à chaque mouvement du partenaire.

 « Une étude a montré que les couples qui ont choisi un matelas de 160 cm ou plus, ont un sommeil de meilleure qualité, avec moins de microréveils nocturnes (- 25 %) et un temps de sommeil profond qui augmente de 15 % », indique François Duforez. Et pour bien choisir la longueur, il suffit d’ajouter 20 cm à la taille du plus grand dormeur.

Faut-il choisir un matelas anti-acarien ?

La majorité des matelas sont anti-acariens, mais « les produits utilisés pour imprégner ces matelas disparaissent au bout de trois mois », note Rachel Felipo, ingénieure d’études santé-bâtiment au CHU de Marseille. Elle conseille aux personnes allergiques de recouvrir le matelas d’une housse qui empêche le passage des acariens, type Evolon.

Au bout de combien de temps faut-il changer de literie ?

Les Français changent en moyenne de matelas tous les 14 ans alors qu’il est conseillé de le renouveler tous les 10 ans. Il commence même à montrer des signes de vieillesse plus tôt :

« En mesurant les paramètres de sommeil de volontaires, on a observé que la qualité du sommeil se dégrade lorsque le matelas a plus de 7 ans, raconte François Duforez. Les participants qui ont renouvelé leur literie ont amélioré la qualité de leur sommeil en allongeant de 13 % la période de leur sommeil profond et en diminuant de nombre de microréveils. »

A lire aussi : 6 signes qu’il est temps de changer de matelas

Quel oreiller pour bien dormir ?

Il ne doit être ni trop plat ni trop gonflé pour garder un bon alignement de la tête avec la colonne. D’où l’idée de préférer les oreillers rectangulaires. S’il est carré, on a tendance à poser le haut du dos et les épaules, ce qui fait basculer la tête en arrière.

« Ergonomique, il assure un bon maintien des cervicales, surtout si l’on dort sur le côté, et peut soulager les personnes qui souffrent de douleurs cervicales », note François Duforez.

Si l’on est allergique, préférer ceux garnis avec des matières synthétiques. Ou des fibres anti-acariennes Allerban, validées par l’Association de recherche clinique en allergologie et asthmologie.

Source: Santemagazine.fr



Likez cet article sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter


WiiYoo lance un tout nouveau concepte de réseau social, le réseau PARTICIPATIF!

Le principe est simple: WiiYoo reverse une partie de ses gains quotidiens à ces utilisateurs selon leur participation, sur le réseau :)


Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.
dormir matelas sommeil literie conseils