Quel animal pour mon enfant ? le bon choix à faire.

Beaucoup d’enfants veulent un animal. Chien, chat, hamster ou poisson ? Tout dépend du tempérament de l’enfant, mais aussi de celui de l’animal qui pourra apaiser, soutenir et, bien sûr, jouer avec votre enfant.


Sachez que les liens étroits qui se nouent entre un enfant et une bête, s’avèrent souvent très profitables à son épanouissement. Il est tour à tour confident, compagnon de jeu, et apaise.

Reste à savoir quel animal choisir selon le mode de vie de la famille, l’âge et la personnalité de l’enfant, mais aussi en fonction du tempérament de l’animal !

Le chien, compagnon idéal ...

Les chiens ont l’énorme qualité de “sentir” l’humeur de l’enfant et de le soutenir affectivement en cas de coup de blues. Dès trois ans, il peut y trouver du réconfort « mais il faut alors préférer un chien déjà éduqué à un chiot tout fou, qui mordille l’enfant », dit Sandrine Otsmane, comportementaliste. L’éducation se poursuivra avec au moins l’un des parents ; ce sera l’occasion d’installer des jeux entre l’enfant et le chien afin qu’ils apprennent tous les deux à s’apprécier.

Il n’existe pas de races plus gentilles que d’autres. Avec un jardin et une à deux heures quotidiennes à consacrer aux promenades, on peut opter pour un chien actif comme le labrador ou le golden retriever. L’enfant doit être déjà un peu grand pour s’accommoder de leurs attitudes de jeu parfois un peu brutales.

« Si l’enfant est timide, il sera plus à l’aise avec un bouledogue français, très affectueux, ou un cavalier king charles », explique Sandrine Otsmane.

De même qu’un enfant turbulent aura intérêt à avoir un chien calme doté d’un seuil de tolérance élevé (golden retriever), et un enfant tactile, un animal appréciant de se faire caresser (flat-coated).

Le chat, tendre et apaisant ...

Ronronnements, coups de langue râpeuse, frottements de la tête : le chat donne toutes sortes de signes de tendresse. Et plusieurs travaux scientifiques ont montré les vertus apaisantes du ronronnement. Grâce aux phases d’indépendance de ce petit félin, « l’enfant apprend à être tolérant vis-à-vis des comportements d’autrui, même s’ils ne lui font pas toujours plaisir », explique le Pr Hubert Montagner, psychologue.

Par ailleurs, on sait que le chartreux, l’abyssin, le burmese ou encore le scottish fold sont dociles avec les enfants. Le chat persan, très tôt manipulé pour démêler ses poils, s’avère particulièrement apte au contact. Dans tous les cas, un chaton s’intégrera plus facilement qu’un chat adulte à sa nouvelle famille.



Likez cet article sur Facebook

Suivez-nous sur Twitter


WiiYoo lance un tout nouveau concepte de réseau social, le réseau PARTICIPATIF!

Le principe est simple: WiiYoo reverse une partie de ses gains quotidiens à ces utilisateurs selon leur participation, sur le réseau :)


Ce site n’est pas destiné ou apte à remplacer, compléter ou démentir les conseils, examens, traitements, diagnostics, etc. des médecins, pharmaciens, psychothérapeutes et/ou tout autre professionnel de santé.
enfants animal chien chat hamster poisson jouer compagnon de jeu